Les aplats de couleur en dessin


Les aplats de couleur en dessin

partage sur :

Il existe différentes manières de mettre en couleur un dessin. Une des plus populaires est la colorisation par aplats. On la retrouve beaucoup dans la bande-dessinée et l’animation, mais aussi dans l’illustration. Dans ce tutoriel, nous allons voir comment passer d’un dessin encré à un dessin colorisé par aplats.

exemple d’un dessin avant colorisation par aplats


ASSOCIER SES APLATS DE COULEURS À CHAQUE ZONE : LES FLATS

La première étape consiste à associer un aplat de couleur à chaque zone de son dessin. C’est ce qu’on appelle les flats. Pour cela, nous allons remplir d’une couleur unie les différentes parties de notre dessin.

Si vous travaillez au numérique et que vous n’êtes pas sûr des couleurs à utiliser, vous pouvez très bien commencer par mettre des fausses couleurs : Ce sont des couleurs aléatoires qui identifient les différents éléments du dessin. Vous pourrez ensuite les changer pour les couleurs définitives.

exemple d’un dessin avec des aplats de fausses couleurs

exemple d’un dessin avec de vraies couleurs

Il est important de couvrir l’entièreté de votre dessin car la mise en volume se fera dans ces zones. Au niveau du choix de vos couleurs définitives, optez pour des demi-teintes, c’est-à-dire des couleurs ni trop claires, ni trop foncées. Le but étant de pouvoir les ombrer et les mettre en lumière par la suite.


DESSINER LES OMBRES DE PREMIER NIVEAU 

Si l’étape des flats est relativement facile, l’ombrage demande un peu plus de réflexion. En effet, contrairement à un ombrage classique, vous ne pourrez pas utiliser de dégradés ici, ce qui complique le rendu des surfaces courbées. Vous devrez choisir une couleur d’ombre et l’appliquer sur toute la surface ombrée de votre zone.

Afin de bien comprendre comment choisir sa couleur d’ombre et surtout la surface qu’elle doit recouvrir, je vais vous faire un exemple. Prenons cette zone de mon dessin : 

dessin en couleur d’une ombre


La surface sur cette partie est courbée. Si je l’ombre classiquement en dégradé, j'obtiens ceci : 

dessin en couleur d’une ombre en dégradé


Comme vous le voyez, j’ai plusieurs nuances dans mon dégradé, qui s’appliquent à différents niveaux. Je vais en choisir une, et c’est celle-ci qui déterminera la couleur et la surface de mon ombre. Plus je prends une couleur sombre, plus la surface couverte est petite, et inversement pour une couleur claire.

dessin en couleur sombre d’une ombre

dessin en couleur claire d’une ombre


Pour un premier niveau d’ombre, une surface large est préférable, donc je vais choisir une couleur plus proche du second exemple.

dessin en couleur d’une ombre avec une surface large


Je répète l’opération sur tout mon dessin, et voilà ce que j’obtiens : 

dessin en couleur de l’ombrage


Certains endroits sont encore trop tranchés et ne donnent pas assez bien l’illusion de rondeur. Pour cela, je vais appliquer des hachures. C’est l’outil qui me permettra de simuler des dégradés. Je vous conseille de ne pas trop en abuser non plus, le but reste tout de même garder un aspect “aplats”.

dessin en couleur avec des ombres en hachures

LES VOLUMES

Maintenant que notre dessin a du volume, on va pouvoir l’accentuer un peu plus. Sur le même principe que l’étape précédente, je vais venir placer des ombres de second niveau : elles sont plus sombres, mais couvrent fatalement moins de surface. Je les place aux endroits où la lumière arrive le moins, généralement pour représenter des ombres portées.

dessin en couleur avec des ombres portées


Vous remarquerez que j’ai encore une fois utilisé une teinte plus sombre mais pas noire. En effet, je réserve les aplats noirs pour l’encrage de mon dessin, mais aussi pour les endroits vraiment sombres. De même, j'utilise des hachures pour donner l’illusion de dégradé.

dessin en couleur avec des aplats noirs


Nous allons terminer cette étape par l'ajout de zones éclairées. Exactement comme pour les ombres, on va se concentrer sur un premier niveau de lumières qu’on pourra éventuellement venir éclaircir un peu plus par la suite. Pour placer ces zones, tout est une question d’équilibre : si vos ombres sont très présentes, alors vos lumières devront être plus discrètes, et vice-versa. Le but étant de garder de l’espace pour laisser vos couleurs de base respirer.

dessin en couleur avec de la lumière


Pour les lumières, on réservera le blanc pur aux petits détails comme les reflets.

dessin en couleur avec des reflets


Vous pouvez aussi rajouter une seconde source lumineuse. Elle est en général plus colorée et moins claire que votre lumière principale

dessin en couleur avec des détails lumineux


APPLIQUER DES DÉGRADÉS À SON DESSIN 

Notre dessin est techniquement terminé. Vous pouvez le garder dans l’état actuel ou venir appliquer quelques finitions. Une finition assez répandue est l’ajout de dégradés pour nuancer les aplats de couleurs. Ils doivent être légers et ne pas prendre le dessus sur vos aplats. Pour cela, on les applique de manière discrète, et on prend soin de laisser les frontières entre les différentes zones de notre dessin bien nettes.

Au numérique, vous pouvez faire ça sur un calque par-dessus votre dessin. Au traditionnel, il faudra utiliser une technique translucide (lavis à la peinture, feutre très clairs, légère couche de crayon de couleur…) afin de ne pas abimer vos aplats.

dessin avec aplats de couleurs

Comme vous le voyez, j’ai placé quelques dégradés pour accentuer mes lumières et approfondir certaines ombres, mais mes zones restent bien lisible : la star, c’est les aplats !


DONNER VIE À SES PERSONNAGES

Votre dessin par aplats vous plaît mais vous souhaitez lui donner un peu plus de caractère ? Pourquoi pas utiliser des textures et des motifs pour donner plus de variété à vos aplats. Vous pouvez aussi utiliser des dégradés pour vos couleurs de bases et rajouter vos volumes par aplats, ce qui donnera plus de vie à vos personnages. Les possibilités sont multiples, n’hésitez pas à expérimenter sur vos couleurs et vos zones !

Rédigé et illustré par Louis Grieves


par TristanL

partage sur :

Commentaire(s)


  • Merci, c'est très clair et précis. ça va beaucoup m'aider pour mettre en couleur en numérique. 

    Christophe

  • Your insights are much appreciated. area code


LES BASES DU DESSIN

les bases du dessin

Venez découvrir notre formation dédiée aux bases du dessin. On vous détaille toutes les notions essentielles pour bien débuter tout en vous proposant de nombreux exercices pratiques et illustrations à réaliser pour apprendre efficacement depuis chez vous !

Voir la formation